N°157 – Avril 2023 – Le Sans-Culotte 85

3,50 

Catégorie :

Description

DOSSIER SPÉCIAL RÉFORME DES RETRAITES

Courant coupé chez Bruno Retailleau : « Montrer que c’est nous qui avons les manettes »

C’est une action coup de poing qui n’est pas passée inaperçue, revendiquée par la CGT Énergie de Vendée : la « mise en sobriété énergétique » du domicile de Bruno Retailleau, mi-mars. Une coupure d’électricité menée pour dénoncer le soutien du patron des sénateurs LR à la réforme des retraites, et qui traduit l’exaspération ressentie par ses auteurs. Nous publions le témoignage de Julien, un membre de la CGT Énergie de Vendée, qui explique les raisons pouvant pousser des agents à envisager et mettre en pratique une telle action, au prix de probables (lourdes) conséquences…

Grèves et mouvements sociaux : « C’est une des réalités de la Vendée »

Des barrages filtrants aux quatre coins du département, des manifs très fournies… Pas de doutes, le mouvement social de 2023 contre la réforme des retraites a bien pris en Vendée. L’occasion de faire un saut dans le temps avec Florence Regourd, historienne et présidente du Centre de documentation sur l’histoire du mouvement ouvrier et du travail (CDHMOT), pour mettre en lumière les mobilisations sociales marquantes que la Vendée a connues par le passé. Car oui, ça a existé !

Les députés macronistes dans leur bulle ou leurs petits souliers ?

Nous avons sollicité les quatre députés vendéens qui appartiennent au groupe majoritaire, Ensemble, à l’Assemblée nationale, pour les faire réagir à l’actualité politique explosive liée à la réforme des retraites. L’occasion de savoir comment chacun a vécu le bouillant mois de mars, entre article 49.3 et motion de censure retoquée à quelques voix près. Si le passage en force du gouvernement – sans vote à l’Assemblée nationale – est unanimement regretté, leur analyse de la situation politique est plus ou moins sévère…

+ AG étudiante : « On dirait que la fac a été conçue pour ne pas être bloquée »

MAIS PAS QUE….

Remise du passeport du civisme chez les Villiers : soyons fous !

Le passeport du civisme a été créé par Maxence de Rugy, le maire de Talmont-Saint-Hilaire, à la suite des attentats de Charlie Hebdo, en 2015. L’idée est d’inculquer aux élèves de CM2 des valeurs citoyennes et républicaines, au travers de diverses actions récompensées en fin d’année par des médailles. Un concept qu’il est parvenu à développer avec succès au niveau départemental puis national. Alors, cette année, il a décidé de faire les choses en grand : réunir les 3.500 élèves du département concernés par le dispositif, lors d’une grande cérémonie solennelle, le lundi 26 juin prochain… au Puy du Fou, l’antre du royalisme anti-laïc ! Lorsque nous l’avons contacté, Maxence de Rugy ne semblait pas voir poindre la polémique, qui a pourtant bel et bien enflé, et dont on vous livre ici les coulisses…

+ Quand l’Histoire « à la vendéenne » s’invite en BD au collège public…

Privé de la manne des annonces judiciaires et légales en Vendée et dans la Sarthe, Angers Info joue sa « survie » en justice
Voilà trois ans que la loi autorise les services de presse en ligne à publier des annonces légales. Une manne non négligeable, mais aussi une toute nouvelle concurrence mal vue par les journaux qui avaient, jusqu’ici, le monopole. Si la législation les y autorise, encore faut-il pouvoir obtenir le feu vert de la préfecture… Et c’est là que ça coince pour le site d’informations locales my-angers.info, qui couvre plusieurs départements de l’ouest et qui a fait deux petits, dans les Landes et en Vendée (Vendée Info). Le directeur de la publication, Anthony Marsault, a attaqué en justice, parmi d’autres, la préfecture de Vendée pour avoir refusé d’habiliter son site vendéen pour la publication des AJL en 2023. Il a été débouté : pour être dans les clous, il doit passer par des organismes officiels pour certifier son audience… ce qui coûte entre 3.000 et 4.000 € par an. Va y avoir du tri dans la concurrence !

LES AUTRES TITRES :

Association Vista : bienvenue dans la com’fusion…

Aubigny-les-Clouzeaux : après l’élection, un niveau politique à relever…

Le RN « serial récupérateur », la Confédération Paysanne en fait les frais…

Quand la FDSEA fait dans le démarchage clientéliste, via la presse spécialisée !

À Poiroux, des vieux privés de ramassage de poubelles… mais pas de la redevance incitative !

Échec du recrutement du directeur de l’Ehpad à La Tranche : il suffisait de taper son nom sur Internet…

Les centres Leclerc yonnais sans cœur ?

LA DÉMOCRATIE A POIL
« Je trouve aberrant de donner 8.000 euros à une asso ! »
Second épisode (et dernier) de notre mini-série consacrée aux communes fraîchement créées. Après L’Aiguillon-la-Presqu’île le mois dernier, cap sur le pays de La Châtaigneraie : on se rend au conseil municipal de Terval, commune officiellement née en janvier dernier, issue de la fusion de La Tardière, Breuil-Barret et La Chapelle-aux-Lys. Terval, un nom qui nous fait un peu écarquiller les yeux : on dirait celui d’une entreprise industrielle… C’est donc pas franchement emballé par cette trouvaille qu’on se rend à l’un des tout premiers conseils de cette commune nouvelle. L’occasion de voir comment se construit pas à pas une toute nouvelle collectivité.